21 mai 2017

Dix petits nègres ~ Agatha Christie

Titre : Dix petits nègres
Auteur : Agatha Christie
Edition : Le livre de poche jeunesse
Genre : Thriller
Nombre de pages : 311
Prix : 5,50€







Résumé :
"Dix personnes apparemment sans point commun se retrouvent sur l'île du Nègre, invités par un mystérieux M. Owen, malheureusement absent. Un couple de domestiques, récemment engagé, veille au confort des invités. Sur une table du salon, dix statuettes de nègres. Dans les chambres, une comptine racontant l'élimination minutieuse de dix petits nègres. Après le premier repas, une voix mystérieuse s'élève dans la maison, reprochant à chacun un ou plusieurs crimes. Un des convives s'étrangle et meurt, comme la première victime de la comptine. Une statuette disparaît. Et les morts se succèdent, suivant le texte à la lettre. La psychose monte. Le coupable se cache-t-il dans l'île, parmi les convives ?"

Avis :
Ce roman m'a énormément plus, même si les romans policiers ne sont pas mes romans préférés. J'ai beaucoup aimé découvrir Agatha Christie et j'ai été très surprise de voir que sa plume est très fluide et simple pour un roman du XXème siècle. J'ai eu un peu de mal à me plonger dans l'histoire à cause des nombreux personnages présentés à tour de rôle, que j'avais du mal à différencier. Cependant, dès leur arrivée sur l'île, on les distingue beaucoup plus facilement grâce aux attributs et aux anecdotes associés à chaque invité au fur et à mesure de l'intrigue.
Les personnages en soit ne sont pas particulièrement attachants, on ne sait pas grand chose sur eux, on les suit sur une très courte durée, ils sont tous accusés d'avoir commis un crime, ... .
Cela ne gâche en aucun cas la lecture puisque le suspens cache tous les défauts du livre. On a hâte de découvrir qui sera le prochain à être assassiné et de découvrir comment le tueur fait pour être aussi fidèle à la comptine des Dix Petits Nègres. La succession des meurtres dans un huis clos renforce l'ambiance glauque et stressante du roman.
Le seul petit point négatif pour moi est la façon dont on découvre le coupable. La manière dont on découvre la vérité m'a un peu déçue puisqu'on aurait dit une roue de secours de l'auteur pour donner des réponses au lecteur. C'était, selon moi, comme si après avoir refermé le livre sur le dernier meurtre, une tierce personne vienne m'expliquer de vive-voix comment le coupable s'y est pris pour réaliser ces meurtres. J'avais l'impression de ne plus être dans le vrai roman lors de l'épilogue et que c'était la seule solution trouvée par l'écrivain pour expliquer les crimes commis.
Cela n'a pas non plus gâché ma lecture parce que j'ai trouvé la révélation très satisfaisante (bien qu'ayant un peu découvert le pot-aux-roses avant le dénouement) et le raisonnement du meurtrier assez justifié et compréhensible.
En tout cas, ce fut une très bonne lecture dont je n'ai pas été déçue et que je recommande à tous ceux qui veulent débuter dans la lecture des thrillers/romans policiers.

Citation :
"Dix petits nègres s'en allèrent dîner,
L'un d'eux but à s'en étrangler
- n'en resta plus que neuf.
Neuf petits nègres se couchèrent à minuit,
L'un d'eux à jamais s'endormit
- n'en resta plus que huit.
Huit petits nègres dans le Devon étaient allés,
L'un d'eux voulut y demeurer
- n'en resta plus que sept.
Sept petits nègres fendirent du petit bois,
En deux l'un se coupa ma foi
- n'en resta plus que six.
Six petits nègres rêvassaient au rucher,
Une abeille l'un deux à piqué
- n'en resta plus que cinq.
Cinq petits nègres étaient avocats à la cour,
L'un d'eux finit en haute cour
- n'en resta plus que quatre.
Quatre petits nègres se baignèrent au matin,
Poisson d'avril goba l'un
- n'en resta plus que trois.
Trois petits nègres s'en allèrent au zoo,
Un ours de l'un fit la peau
- n'en resta plus que deux.
Deux petits nègres se dorèrent au soleil,
L'un d'eux devint vermeil
- n'en resta plus qu'un.
Un petit nègre se retrouva tout esseulé,
Se pendre il s'en est allé
- n'en resta plus... du tout."

Note :
9/10