31 mai 2017

107 ans ~ Diastème

Titre : 107 ans
Auteur : Diastème
Edition : Points
Genre : Drame
Nombre de pages : 155
Prix : 5,90€









Résumé :
"A seize ans, Simon a vécu sa première et sa plus belle histoire d'amour avec Lucie. Cet amour a viré au cauchemar. Il aura suffi d'une erreur, d'une relation extraconjugale pour que Lucie s'en aille. Parce qu'il l'aime trop, Simon se livre à des actes que la morale et le monde médical réprouvent. Car Simon, tel Peter Pan, ne veut pas grandir. Il ne veut que Lucie. Et depuis son départ, c'est le monde qui se trouve menacé de disparition."

Avis :

J'ai beaucoup aimé ce roman, qui se dévore excessivement vite.
La souffrance subie par le protagoniste le rend très attachant, même si on peut parfois se sentir très éloigné de lui lorsqu'il dérape et perd la tête. C'est assez difficile de s'identifier pleinement à lui puisqu'il semble être atteint d'une certaine démence. Cependant, ce n'est pas du tout dérangeant pour la lecture. On est plongé dans l'excès de la douleur et du manque d'affection. Je pense que les mots de l'auteur et sa façon assez brute et sans filtre de dire les choses peuvent sauver plus d'un lecteur, qui se reconnaîtront dans ses paroles. Plusieurs passages sont magnifiques, très poignants et tout simplement "vrais". Si on s'est déjà retrouvé dans une situation plus ou moins semblable à celle de Simon, ou en tout cas dans une situation de rupture amoureuse, les interrogations et les souffrances de celui-ci feront écho sans aucun doute à celles du lecteur.
Du moins, avec un personnage toujours dans l'excès et la surenchère, les lecteurs peuvent se rassurer et relativiser leur propre situation.
Au-delà de ça, ce roman est extrêmement agréable à lire. La structure est très pertinente, le fait de découvrir les émotions et le ressenti de Simon à plusieurs tranches de temps différentes permet de garder le plus intéressant et de taire les passages inutiles qu'une structure chronologique aurait dû garder.
En définitive, je pense que beaucoup de gens peuvent se retrouver dans ces pages, et qu'elles ne laisseront pas de marbre les personnes les plus sensibles à ce genre d'intrigue.

Citation :
"Qu'est ce que tu fais? je t'ai demandé. Qui tu vois? De quoi tu parles? Est-ce que tu penses à moi tout le temps? Est-ce qu'à chaque seconde, chaque minute, mon visage vient dans ton esprit? Ma voix, mon corps, mes mains? Est-ce que t'as envie de te blottir, de me sentir, de me serrer contre toi? Est-ce que tu pleures des larmes de rage? Déteste-moi, allez! Vraiment! Dégueule-moi par tous les pores! Crache-moi dessus! Taillade-moi les veines, le cou, les cuisses, les bras! Mais pense à moi. Surtout, juste, pense à moi."

Note :
10/10