20 février 2016

Et je renaîtrai de mes cendres ~ Laurence Finet

Titre : Et je renaîtrai de mes cendres
Auteur : Laurence Finet
Edition : Les éditions de l'atelier
Genre : Témoignage
Nombre de pages : 408
Prix : 18€

Résumé :
"Il est des livres qui s’insinuent en nous. Des histoires qui commencent avec la légèreté du vol d’une abeille qui entre en bourdonnant par la fenêtre. L’histoire de Laurence Finet - son histoire ? - en fait partie. Un mari aimant, quatre beaux enfants, un travail sans doute trop prenant mais peu importe, demain c’est les vacances…
Et puis l’abeille pique. Et la douleur provoquée par la piqûre rappelle une autre blessure, plus ancienne. Nous voici alors inexorablement emportés. Derrière la légèreté du ton, des mots jetés, une accumulation de maux que l’on aurait crue inexprimable. Avec une grande pudeur et une bonne dose d’humour, Laurence Finet raconte les épreuves traversées, sans rien nous épargner. Et c’est grâce à une infinie délicatesse qu’elle parvient à nous faire ressentir toute la violence et l’horreur de ce qu’elle a dû endurer : « J’ai parlé. J’ai vomi des bribes de mon passé avec une telle violence que je me demande comment j’arrive encore à respirer. »
Un témoignage soutenu par la force implacable du réel mais qui se lit comme un roman. Une fois refermé, plus d’autre choix que de respirer l’air et la vie à pleins poumons."

Avis :
Habituellement, je ne lis pas de témoignages, cela doit être le deuxième à mon actif. Je n'ai pas l'habitude de lire des romans très sérieux, avec un narrateur déjà adulte et qui relate ses problèmes. Cependant, le résumé m'a vraiment intrigué, je l'ai trouvé extrêmement bien rédigé et très prenant.
Le gros point fort de ce livre est donc, sans conteste, la plume de l'auteur.
Si vous aimez la manière dont est rédigé le résumé, alors vous allez aimer ce témoignage. Laurence Finet est très cultivée, et cela se ressent dans ses tournures de phrases, dans les procédés qu'elle utilise, et plus particulièrement dans ses métaphores. Sa plume est incroyablement poétique, et même si elle ne fait que décrire ses journées, c'est vraiment agréable à lire.
De plus, il s'agit d'une femme très intéressante à suivre, son caractère et sa personnalité sont bien représentés et on a même l'impression de la connaître, d'être une de ces personnes qu'elle côtoie au quotidien. C'est une combattante, une amoureuse de la vie, et Dieu sait à quel point la sienne est compliquée.
Justement, lorsqu'elle relate son passé difficile, elle emploie les mots justes, assez pour nous sensibiliser à sa douleur, mais pas trop pour ne pas plonger dans le sordide ou le malsain.
Si j'ai eu un peu de mal à venir à bout de ce livre, je pense que c'est tout simplement puisque je ne suis pas familière avec les témoignages, et que l'ambiance peut être assez pesante parfois. D'autre part, le panel de personnes qu'elle rencontrait m'a un peu pesé sur les bords, puisqu'au final, à part à elle et à sa famille, je n'ai pu m'attacher à personne (bien que le but de ce témoignage n'est sûrement pas celui-ci).
En lisant cette œuvre, je m'écartais totalement de mon genre de prédilection et je prenais un gros risque : je suis tout de même contente de l'avoir pris, d'avoir pu découvrir Laurence Finet (autant par son écriture que par sa vie en général). Ce livre est une véritable ode à l'amour.

Citation :
"Petit enfant intérieur, je te le promets, tel le phénix je renaîtrai de mes cendres."

Note:
7/10